Actualité Auto

Dacia et Lada main dans la main pour réussir

Le groupe Renault se réorganise et regroupe Dacia et Lada afin d’augmenter le potentiel de synergies. Les marques roumaine et russe vont donc proposer des modèles accessibles comme la Dacia Spring, le Lada Niva mais aussi une nouvelle auto destinée aux familles : le Dacia Bigster, un gros SUV 7 places.

dacia et lada

Dacia et Lada réunis au sein d’un même business unit avec Denis Le Vot comme nouveau patron. C’est la nouvelle stratégie du groupe Renault pour remonter la pente. Le géant tricolore a vu ses ventes mondiales baisser de 3,4%, à 3,75 millions de véhicules et s’il a limité les dégâts, c’est uniquement grâce au succès de sa gamme « low-cost ». La marque au losange a chuté de 6,9%, mais le constructeur a bénéficié de la bonne santé de son label roumain Dacia (+5,1%) en Europe et de la croissance de Lada en Russie (+3,6%). Le bilan européen a été sauvé par Dacia (+10,4%), qui depuis 7 ans d’affilée, établit un nouveau record de ventes sur cette région, avec plus de 560.000 voitures vendues, grâce au succès de la citadine Sandero et du 4×4 urbain Duster.

Dacia et Lada : deux gros potentiels réunis

Les nouveautés : le Lada Niva, la Dacia Spring électrique et le grand SUV Bigster. Dacia, c’est la marque au succès retentissant qui, depuis 2005, a redéfini la voiture essentielle au meilleur prix. La philosophie du constructeur roumain : proposer des autos simples, fiables et sans superflu. La Dacia Sandero vendue à 53 417 exemplaires en 2020, propose des tarifs très serrés et des prestations de plus en plus complètes. Lada, de son côté, qui possède le réseau de concessionnaires le plus important de Russie, s’exporte également à l’international et commercialise ses autos dans 30 pays. La marque russe prend un nouveau virage avec des design plus énergiques et une gamme complète en cours : de l’iconique Niva d’ici 2024 et un futur SUV tout nouveau positionné sur le segment C. En se rapprochant du Russe Lada, l’antenne roumaine de Renault proposera donc des véhicules plus ambitieux mais toujours pragmatiques.

Dacia Spring

Nouvelle Dacia spring

Si Luca de Meo souhaite émanciper Dacia, il n’est pas non plus question d’avoir la folie des grandeurs côté gamme. L’offre va rester resserrée sur les segments les plus porteurs : à côté des piliers Sandero, Logan et Duster, Dacia va lancer la petite Spring électrique qui va devenir la voiture électrique la moins chère du marché. Avec le bonus, le ticket d’entrée pour la mettre dans son garage tournera autour des 10 000 euros. La petite auto non-polluante devrait avoir du succès dans les grandes agglomérations, pour lesquelles elle a été conçu. En effet, la Dacia Spring regroupe plusieurs atouts, en commençant par un look très réussi de mini-SUV. Mais aussi un équipement complet, un habitacle pouvant accueillir 4 passagers et une autonomie dans la moyenne annoncée à 225 km (et même 295 km en cycle urbain).

Dacia Bigster : le grand frère du Duster

Nouveau Dacia Bigster

C’est l’annonce récente : Dacia a prévu un véhicule familial qui sera le grand frère du Duster : le Bigster. Un SUV 7 places qui ne compte pas perdre de vue son tarif agressif. Les premières images de ce grand Dacia familial à sept places révèlent des lignes qui évoquent à la fois Land Rover et Toyota. Derrière son nouveau logo en double crochet, ses 4,6 mètres en imposent, mais ils seront livrés au tarif de la catégorie inférieure. L’astuce déjà utilisée par Skoda : concevoir des autos de la catégorie C sur un châssis de la catégorie B. Plus qu’à attendre 2025 pour étrenner le Dacia Bigster sur les routes.

Lada Niva : le retour du 4×4 icônique

Le Niva de chez LADA

Le célèbre 4×4 russe Lada Niva fera son retour dans les concessions Dacia aux côtés du nouveau Duster 3. Annoncé pour 2024, le nouveau Lada Niva aura une carrière internationale selon Denis Le Vot, le nouveau patron de Dacia-Lada. Grâce à ses capacités de franchissement, le Niva s’est constitué une solide réputation mais son ancien moteur ne rentrait plus dans les clous des nouvelles normes de pollution, d’où sa disparition progressive de nos contrées. Le nouveau Niva sera au minimum hybride, voire carrément hybride rechargeable avec la technologie E-Tech du Renault Captur. D’autant plus qu’il sortira au moment de l’entrée en vigueur de la nouvelle norme Euro 7 (début 2025) encore plus drastique.