Coronavirus : les courses automobiles à l’arrêt

La pandémie de Coronavirus chamboule la F1 et toutes les autres courses automobiles. Début de saison reporté, conséquences financières, usines à l’arrêt, règlement repoussé… Annulations ou reports, le COVID-19 a de gros effets sur les calendriers de tous les championnats en sport et courses automobiles , qu’il s’agisse de la Formule 1, de la Formule E, du WRC, de l’endurance ou du tourisme.

courses automobiles

La Formule 1 de la course automobile dans le mur

La saison 2020 de F1 aurait dû être lancée au mois de Mars, à Melbourne. La pandémie de Coronavirus a changé la donne. Au total, huit courses automobiles doivent être reportées et le Grand Prix de Monaco a carrément été annulé.  Pour des raisons financières, le championnat doit pourtant maintenir un maximum de Grands Prix. Car chaque course annulée fait perdre d’importantes sommes d’argent à la F1. Entre les promoteurs de course, les sponsors, les diffuseurs du championnat à la télévision et les gestionnaires commerciaux, les sommes s’envolent et les contrats tombent. Même en trouvant de nouvelles dates, la F1 s’attend à une baisse des ressources de 15 à 20%. Le calendrier pourrait bien être très intense avec 18 courses en six mois.  Car, dès que les conditions le permettront, le championnat de F1 repartira sur les chapeaux de roue.

Courses automobiles : la Formule E à huis clos

Les courses automobiles de Formule E prévues en Italie, Chine, France, Allemagne et en Indonésie, sont reportées au mois de Juin. Cette saison, les voitures de course électriques vont quitter les centres-villes pour tourner à huis clos sur des circuits permanents. « Même si l’ADN de la Formule E, conçue pour la ville, ne changera pas, explique Alejandro Agag, le Directeur du Championnat au Journal l’Equipe, il nous faudra faire une exception pour des raisons de santé. Mais, à terme, nous souhaitons continuer à courir en ville ».

WRC : 3 courses automobiles reportées

Le coronavirus entraîne aussi un report de plusieurs courses de rallye WRC. Respectivement prévus du 21 au 24 mai et du 4 au 7 juin, les rallyes du Portugal et d’Italie se tiendront à une date ultérieure en tenant compte de la logistique du championnat, la possibilité de voyager pour les concurrents et celle pour les pays de préparer et d’accueillir le WRC. Et, pour préserver l’équité, les séances d’essais sont interdites jusqu’au 31 mai.

WEC : les 24 heures du Mans en Septembre

Grande première depuis 1968 (à cause de mouvements sociaux), les 24 Heures du Mans, la plus célèbre course d’endurance au monde, ont été décalées au mois de septembre.

La course INDYCAR au mois d’août

Alors que la pandémie de Coronavirus frappe durement les Etats-Unis, les 500 miles d’Indianapolis, l’une des courses automobiles les plus suivies, prévue initialement le 24 Mai, est reportée au 23 Août. Les organisateurs ont également décalé le Grand Prix d’Indianapolis, qui devait avoir lieu le 9 mai sur le tracé routier du Speedway, au 4 juillet, jour de la fête de l’Indépendance américaine. Au total, six épreuves sur les 17 que compte le championnat IndyCar ont été annulées ou reportées.

Audi quitte le DTM

A cause du COVID-19 et de soucis économiques qui en résultent, Audi a annoncé son départ du DTM à la fin de la saison 2020 pour se concentrer sur la Formule E. Mercedes a déjà adopté ce stratège depuis 2018. Le DTM a réussi, pour l’heure, à maintenir les dix courses automobiles prévues à l’origine, mais décale la fin de saison au mois de novembre. L’année devrait s’achever à Monza mi-novembre.

Karting et formations de pilotage : pertes financières sèches

Chaque circuit de karting va perdre en moyenne 200 00 euros s’ils restent fermés jusqu’en juin. Multiplié par le nombre de circuits, les pertes pourraient grimper jusqu’à 30 millions d’euros. Les circuits de vitesse l’Hexagone qui organisent des journées de roulage et de pilotage vont perdre 10 à 12 millions d’euros. Idem pour les trente écoles de pilotage auto et moto. Le coup est d’autant plus rude que la période est habituellement faste pour les circuits, dont l’activité est en grande partie saisonnière.

Partagez l'article sur :