Conduite sur l’autoroute : les bons réflexes à adopter

conduire-autoroute

C’est l’endroit où l’on roule le plus vite mais où il y a le moins d’accident. Sur l’autoroute, la mortalité est cinq fois inférieure à celle des routes secondaires. Malgré tout, le réseau autoroutier a ses dangers liés au flux plus dense de voitures et à la fatigue engendrée par les longues heures passées derrière le volant. Il faut donc respecter certaines règles pour que le voyage se déroule de la meilleure des façons.

Rouler sur la voie de droite

Sur l’autoroute, plusieurs voies se présentent à nous. Mais attention, l’usage de ces voies est strictement défini par le Code de la Route. Les voies de gauche sont à emprunter uniquement pour dépasser. Ensuite, il faut se rabattre et c’est bien sur la voie de droite qu’il est obligatoire de rester. Si cette dernière est submergée de véhicules, il est toutefois possible de circuler sur la seconde voie en adaptant sa vitesse. Mais rester scotché sans raison sur la voie centrale constitue une infraction de 2e classe, qui peut être sanctionné d’une amende forfaitaire de 35 €. À savoir : lorsque vous changez de voie, vous n’avez jamais la priorité. Que vous passiez à gauche ou à droite, vous devez vous insérer en douceur dans la circulation et en mettant le clignotant, sans faire ralentir ou gêner les autres automobilistes. Quant à la voie lente, présente lors de forts dénivelés en côte, elle est destinée aux véhicules lents ne dépassant pas les 60km/h. Les autres véhicules n’ont pas le droit de l’emprunter.

Vitesse et distance de sécurité

Sur l’autoroute, il y a des limitations de vitesse. En France, la vitesse maximale autorisée est de 130 km/h pour les conducteurs confirmés et de 110 km/h pour les conducteurs novices. Attention, en cas de pluie ou de brouillard important, tous les véhicules doivent rouler à 110 km/h maximum. Il y a également une vitesse minimum autorisée sur l’autoroute qui est de 80 km/h sous peine de gêner les autres véhicules ou, pire, de provoquer un accident. Pour calculer les distances de sécurité, il faut laisser 2 traits de sécurité visibles à l’extrémité de la voie de droite.

Interdiction de rouler sur la bande d’arrêt d’urgence

La bande d’arrêt d’urgence (BAU) matérialisée au sol par des lignes continues ou discontinues est, comme son nom l’indique, réservée aux cas d’urgence. En cas d’immobilisation du véhicule sur la voie de droite de l’autoroute réservée aux urgences, aux passages des ambulances et véhicules prioritaires, l’arrêt doit être justifié de nécessité absolue. Le stationnement et l’arrêt sans raison apparente sur cette voie sont considérés comme gênants et constituent une contravention de seconde classe (avec risque d’immobilisation et de mise en fourrière). Il est possible de l’emprunter uniquement en cas de panne même si stationner sur la bande d’arrêt d’urgence est extrêmement dangereux : d’après les statistiques, l’espérance de vie d’un piéton sur la bande d’arrêt d’urgence est limitée à 20min. C’est pour cette raison qu’il est préconisé de faire descendre tout passager de la voiture et de se réfugier derrière la glissière de sécurité en cas d’arrêt sur la BAU suite à un accident.

Pas de marche arrière sur l’autoroute

Un demi-tour ou une marche-arrière sont strictement interdits sur l’autoroute. Une sortie manquée ? Pas question de faire marche arrière, même sur la bande d’arrêt d’urgence. Il faut rouler jusqu’à la sortie suivante.

Panneaux à message variable : l’information en temps réel

Soyez très attentifs aux panneaux lumineux. Ces derniers sécurisent l’autoroute. Météo, travaux, circulation, contre sens, panne, temps de parcours… Les 460 panneaux à messages variables (PMV) des réseaux APRR & AREA vous informent en temps réel durant votre trajet. 550 caméras de surveillance contrôlent 24h/24h les autoroutes. Dès qu’ils reçoivent une information provenant du dispositif de surveillance, les opérateurs des PC entrent les informations dans un logiciel informatisé. Ils précisent le nom de l’autoroute, le sens de circulation, le point de repère kilométrique, le nombre de véhicules impliqués, les voies neutralisées, le nombre de blessés… En cas d’accident, les agents, en permanence reliés aux PC de sécurité, se retrouvent ainsi à vos côtés en moins de 20 min lorsque vous appelez depuis une borne d’urgence à l’appel gratuit.