Conduite sous la pluie ou la neige : les règles de sécurité

S’il est recommandé de rester vigilant en permanence au volant d’une voiture, il faut particulièrement redoubler d’attention lorsque les conditions météorologiques se détériorent. Votre sécurité, ainsi que celle de vos passagers, dépend de votre conduite. Petit récapitulatif des quelques règles de sécurité à suivre en cas de conduite sous la pluie ou la neige.

Avant de prendre le volant

Avant de prendre la route, vous devez contrôler plusieurs points afin de rouler en toute sécurité :

  • La météo : vous devez vous informer des conditions météo, notamment si vous avez un long trajet à faire.
  • Les essuie-glaces : pensez à contrôler régulièrement leur fonctionnement. Regardez de près la pastille d’usure qui indique l’état des balais. Si celle-ci est encore verte, vous pouvez rouler sous la pluie sans problème. Si sa couleur vire à l’orange et que vous entendez du bruit lors de la mise en marche, il est temps de remplacer vos essuie-glaces. Par précaution, il est conseillé de les changer au moins une fois par an.
  • Les pneus : testez les régulièrement, une usure de 50 % réduit de 20 % votre adhérence. Cette perte de liaison au sol augmente dès que vous roulez sur une chaussée mouillée, multipliant les risques d’accident par deux.
  • La visibilité : vérifiez que votre pare-brise arrière offre une bonne visibilité. Dans le cas contraire, passez un coup de chiffon humide pour décrasser sa surface. De même, pensez à nettoyer vos éclairages et à bien les régler.

 

La conduite sous la pluielimites-2-vitesse

  • La vitesse : elle est strictement limitée par le Code de la route en cas de neige, de brouillard ou de pluie. Réduisez sensiblement votre vitesse afin de pouvoir anticiper les éventuels soubresauts de votre voiture. Réduisez votre vitesse à 50 km/h quand vous ne voyez pas au-delà de 50 mètres.
  • Les distances de sécurité : n’hésitez pas à adapter la distance de freinage aux conditions climatiques en multipliant par 3 la distance de sécurité vous séparant du véhicule qui vous précède.
  • Les phares : allumez vos feux de croisement. En cas de brouillard ou de neige, vous pouvez également mettre en marche les feux de brouillard avant et arrière.
  • La visibilité : pour empêcher la formation de buée à l’intérieur de votre véhicule, mettez en marche la ventilation.
  • La tenue de route : faites très attention à l’aquaplaning qui peut entraîner la perte de contrôle de votre voiture. Afin de prévenir ce phénomène, pensez à réduire votre vitesse lorsque vous vous approchez d’une zone remplie d’eau.

La conduite sous la neige

Si la plupart des précautions en cas de conduite sous la pluie sont valables en cas de neige, il existe toutefois des mesures spécifiques à prendre :

  • Les chaînes : il est important de fixer des chaînes sur les deux roues motrices, l’idéal étant de les amarrer aux quatre roues.
  • Les chutes de neige : si des bourrasques de neige surviennent pendant que vous êtes sur la route, vous devez vous arrêter sur le bas-côté et attendre les secours en restant dans votre véhicule. N’oubliez pas d’allumer vos feux de détresse pour signaler votre position.

En complément, une vidéo de la sécurité routière sur les bons réflexes en cas de conduite sous la pluie.

Partagez l'article sur :