Comment bien assurer son véhicule d’occasion ?

BIEN-ASSURER-SON-VEHICULE-HEADER

Lorsque l’on souhaite assurer son véhicule d’occasion, il y a plusieurs critères à prendre en compte afin de trouver l’offre d’assurance auto la plus adaptée à ses attentes et ses besoins. Voici tout ce qu’il faut savoir.

Évaluer la valeur du véhicule d’occasion

En premier lieu, il est utile de faire une juste estimation de la valeur du véhicule de seconde main, en vérifiant sa cote Argus. Ce critère est en effet déterminant dans les choix de garanties. Est-ce bien nécessaire en effet de souscrire une assurance Tous Risques pour un modèle ancien et qui a beaucoup roulé ? La prime d’assurance pourrait être plus chère que la valeur de l’auto… En revanche, s’il s’agit d’une occasion récente, mieux vaut prévoir une protection contre le vol et le vandalisme.

Pour un usage quotidien ou épisodique ?

L’usage auquel on destine le véhicule d’occasion est également important. L’auto va-t-elle servir tous les jours, pour se rendre sur son lieu de travail par exemple, ou de manière plus occasionnelle, pour des balades le week-end ? Si l’utilisation est quotidienne, une garantie Assistance 0 km est recommandée. Elle propose en effet le dépannage du véhicule même si ce dernier est garé à quelques mètres du domicile. Dans le cas contraire, si la voiture ne sortira du garage qu’à de rares occasions, mieux vaut privilégier une assurance Tiers simple ou Tiers +.

Quoi qu’il en soit, que vous rouliez tous les jours ou plus épisodiquement, la Garantie Personnelle du Conducteur est indispensable. Elle couvre les frais médicaux et éventuels préjudices si le conducteur est blessé en cas d’accident responsable.

Parking ou dans la rue ?

Autre point à ne pas négliger : l’endroit où la voiture sera stationnée. Si elle dort dehors, elle aura plus de risque d’être endommagée que si elle est entreposée dans un garage ou un parking privé. Dans ce cas, les garanties Vol, Vandalisme, Bris de glace et Forces de la Nature sont fortement conseillées. Elles sont souvent incluses dans les formules d’assurance auto intermédiaires. Mais là aussi tout dépend de la valeur de votre occasion.

Le passé de l’automobiliste

Les antécédents du conducteur influent également sur le tarif d’assurance de la voiture d’occasion. S’il a été résilié pour non-paiement, conduite sous l’emprise d’alcool ou encore pour retrait de permis, il peut avoir du mal à trouver une nouvelle compagnie. Il est donc utile de se renseigner au préalable. Certaines, comme ASSU 2000, acceptent tous les types de profils et proposent des formules d’assurance adaptées.

Il est important de rappeler que le véhicule d’occasion doit être assuré avant que le nouveau propriétaire en prenne possession. Il devra donc avertir la compagnie d’assurance de la date d’achat de la voiture afin d’être couvert à compter de ce moment. Si le conducteur a déjà été assuré, et qu’il décide de changer de compagnie, il faudra réclamer un relevé d’information à son ancien assureur. Ce document retrace l’historique de l’assuré.

Partagez l'article sur :