C’est quoi les routes solaires ?

Routes-solaires-header

Les routes solaires ne sont autres que des routes couvertes de pavés photovoltaïques. Véritables innovations, ces routes du futur ne servent plus uniquement à faciliter le déplacement à travers les villes, mais aussi à produire de l’énergie.

Routes solaires : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit de la couverture d’une portion de route en plaques photovoltaïques. En France, on doit l’invention et le développement de ces routes à la société Colas avec ses dalles Wattway. Mais il ne s’agit pas là d’une première, puisqu’en 2014, les Pays-Bas ont déjà mis en place un système similaire avec la création de la première piste cyclable solaire. Ces plaques d’un nouveau genre sont parfaitement étudiées pour résister à la pression exercée par les véhicules, y compris des poids lourds de plus de 40 tonnes. En général, les plaques photovoltaïques sont entourées d’une résine résistante qui laisse filtrer le rayon du soleil, tout en procurant aux pavés la même adhérence qu’avec le bitume, pour une conduite inaltérée. Ces routes solaires ne nécessitent pas non plus d’entretien particulier.

Routes solaires, comment ça marche ?

La route solaire fonctionne quasiment de la même manière que les traditionnelles plaques photovoltaïques. Les rayons du soleil sont capturés par les cellules photovoltaïques posées sur les routes qui sont reliées à des boîtiers pour produire de l’énergie. Sur les routes solaires, les plaques sont posées horizontalement, ce qui réduit quelque peu leur rendement. En effet, il faut une inclinaison de 30° pour un rendement maximum. Pourtant, les fabricants estiment le rendement énergétique des pavés solaires à 15 % contre 18 % avec une pente optimale. Le raccordement ne pose pas non plus de grand problème puisque la plupart des routes se trouvent à proximité d’un réseau d’électricité.

Routes solaires : quel intérêt ?

La route solaire et l’énergie qu’elle produit sont une réelle innovation. Selon les estimations, l’énergie fournie par un kilomètre de route solaire pourrait subvenir au besoin en éclairage public d’une ville de 5 000 habitants. Ainsi, il est possible d’utiliser cette énergie pour alimenter les feux de signalisation, les éclairages publics, mais également les bâtiments qui se trouvent à proximité des routes. En effet, 4 mètres de route et 1 000 heures de rayonnement permettent de subvenir aux besoins énergétiques d’un ménage, hormis le chauffage. Il est également possible d’utiliser la route pour recharger les véhicules électriques. Selon ses constructeurs, 100 m² de chaussée Wattway fournit à un véhicule électrique l’énergie dont il a besoin pour parcourir environ 100 000 km.

Si la route solaire permet de créer une ville intelligente et respectueuse de l’environnement dans les pays développés, son usage ne s’arrête pas là. Cette nouvelle route serait d’une grande utilité dans les pays en voie de développement. Grâce à elle, les villages et villes qui se trouvent éloignés des réseaux électriques classiques pourront profiter de l’électricité. Pour ce qui est de la sécurisation des routes, les pavés sont conçus pour cet usage exclusivement. Ne pouvant fonctionner ailleurs cela devrait suffire à dissuader les voleurs.

Partagez l'article sur :