CES 2020 : les nouveautés automobiles

Le Consumer Electronic Show (CES 2020) qui vient d’ouvrir ses portes à Las Vegas attire toujours un peu les constructeurs automobiles. Pour cette édition 2020, les services connectés sont à l’honneur.

CES 2020

La voiture autonome ayant finalement fait volte-face, les constructeurs automobiles boudent un peu le CES 2020 (Consumer Electronic Show) cette année. Quelques-uns seulement ont fait le déplacement jusqu’à Las Vegas. Du coup, l’accent est plutôt mis sur les services connectés. Cependant, quelques concept-car surprenants ont été dévoilées.

Mercedes s’inspire d’Avatar

En s’associant au film d’animation Avatar, Mercedes-Benz a imaginé le concept-car Vision AVTR au CES 2020. Totalement futuriste, le modèle se revendique écologique et fait la part belle aux matériaux recyclés et au cuir Vegan. Courbes animales, volets bioniques à l’arrière, écailles qui communiquent avec l’extérieur… le constructeur allemand souhaite souligner l’osmose entre la nature et la voiture. Une batterie au graphène vient délivrer 476 ch et 700 km d’autonomie sans empiéter sur l’espace dédié à l’habitacle. Exploit : seules 15 petites minutes suffisent pour récupérer la totalité de l’autonomie. Encore plus spectaculaire : l’interface entre le conducteur et cette Vision AVTR. Aucun bouton n’apparaît dans cette auto autonome ou qui peut être conduite de façon classique. Un éclairage projette les différents menus de commande directement au creux de la main des utilisateurs. Quant aux affichages, ils se font en 3D.

Fisker : SUV électrique Ocean

Henrik Fisker a l’un des meilleurs coups de crayon. Il a dessiné l’Aston Martin V8 Vantage et la DB9. Mais lorsqu’il a voulu lancer sa propre marque, l’échec fut cuisant. On se souvient encore de sa grande berline à prolongateur électrique, la Karma, qui n’a été vendue qu’à une poignée d’exemplaires au début des années 2010. Henrik Fisker ne se démonte pas pour autant et réapparait au CES 2020 avec son SUV électrique Ocean. Avec une longueur de 4.70 m, le SUV du Danois compte concurrencer la Tesla Model Y et le Ford Mach-E. Le prolongateur d’autonomie a disparu pour plus de simplicité et la grosse batterie de 80 kWh permet de rouler 400 km en une seule charge. Annoncé à 33 690 euros, ce Fisker Ocean souhaite frapper fort.

CES 2020 : Sony se lance dans la voiture électrique

C’est la grande surprise du CES 2020. Après les smartphones et les PC, Sony se lance dans l’automobile. Certes, la Vision S présentée restera un concept, l’objectif étant de promouvoir les technologies développées par l’entreprise japonaise. Le PDG de Sony a d’ailleurs expliqué que la Vision S incarnait « la contribution de Sony à l’avenir de la mobilité ». Le véhicule 100% électrique embarque deux moteurs d’une puissance totale de 536 ch, ce qui lui permettrait d’atteindre 240km/h. Dans l’habitacle, un écran tactile panoramique recouvre tout le tableau de bord et sert à la fois au divertissement et à la conduite. Une trentaine de capteurs confèrent à cette Sony Vision S une conduite de niveau 2. Niveau technologie liée à la sécurité, l’auto intègre une caméra qui surveille les expressions du visage afin de déceler le moindre signe de fatigue. Grâce à une appli sur smartphone, le véhicule peut être géré à distance. Enfin, Sony a mis au point un système audio « 360° » inédit.

Bosch révolutionne le pare-soleil au CES 2020

Le traditionnel pare-soleil a tendance à perturber le champ de vision du conducteur. Bosch remédie à cela en inventant un pare-soleil transparent qui protège les yeux du conducteur grâce à des cristaux liquides. Ce « Virtual Visor » apporte un vent de modernité et a été salué par plusieurs prix lors du CES 2020.  

Hyundai et Uber développent des taxis aériens

Hyundai et uber ont dévoilé un nouveau concept d’engin volant grandeur nature au Consumer Electronics Show (CES 2020) de Las Vegas. Dans le cadre de ce partenariat, Hyundai produira et déploiera des engins aériens. Uber fournira les services d’assistance dans l’espace aérien, les connexions au transport terrestre et les interfaces client via un réseau de transport aérien partagé. Les deux parties collaborent au développement de concepts d’infrastructure pour le décollage et l’atterrissage de ces véhicules d’un nouveau genre. Eric Allison, responsable d’Uber Elevate commente : « Nous pensons que Hyundai a le potentiel de fabriquer des engins aériens Uber à une cadence encore jamais atteinte dans l’industrie aéronautique moderne. Nous pensons également que Hyundai a la capacité de produire des engins fiables et de haute qualité en grande quantité. Cette démarche contribuera à la réduction des coûts de transport pour les passagers. La combinaison de la capacité de production de Hyundai et de la plate-forme technologique d’Uber constitue une énorme avancée dans le déploiement d’un réseau de taxis aériens dynamique dans les années à venir. »

Partagez l'article sur :