6063€ : budget auto moyen des français en 2017

6063 euros c’est le budget auto moyen consacré par les automobilistes français pour leur chère voiture en 2017, d’après les résultats de l’étude de l’Automobile Club Association (ACA). Soit une augmentation conséquente de 3 à 4.6%. Un chiffre qui représente presque quatre fois la valeur actuelle de l’inflation.
budget-auto-entretien

C’est simple, à chaque fois que vous prenez le volant, vous perdez 1 euro tous les 5km. Un chiffre marquant parmi d’autres, publiés par l’ACA qui calcule chaque année les dépenses moyennes consacrées par les automobilistes français à leur voiture. Une enquête annuelle qui permet de noter l’évolution des comportements commerciaux et financiers des principaux « partenaires » de l’automobiliste, qu’il s’agisse des constructeurs, des garagistes, des établissements de crédits, des assureurs, du coût du carburant ou des percepteurs de taxes…

La palme au carburant

Sans surprise, en tête des postes de dépenses qui ont le plus augmenté en 2017 : les carburants. Les chiffres délivrés par l’ACA donnent des frissons : +11.2% pour le SP95 et +16.8% pour le diesel ! L’automobiliste devient par conséquent le consommateur le plus taxé : un quart de son budget en moyenne est consacré au paiement des taxes. L’Etat peut se frotter les mains : en 2017, l’ensemble des taxes acquittées par les usagers de la route a atteint 67 milliards d’euros, dont 36 milliards rien que pour les taxes sur les carburants. À la pompe, le litre de SP 95 en hausse de 5,6 % subit une taxation de 182 % et le litre de gazole en hausse de 11,4 % est taxé à 157 %. En 2017, l’automobiliste a fait les frais de cette folie fiscale à chaque passage à la pompe.

Les voitures hybrides ne sont pas les moins coûteuses

L’Automobile Club Association a également eu la bonne idée de prendre des exemples qui nous parlent, en examinant le budget d’une Renault Clio essence, d’une Peugeot 308 diesel, d’une Dacia Logan diesel, et d’une Toyota Prius hybride (électrique et essence). Résultats sans surprise, là encore : les gros rouleurs sont désavantagés. Ainsi, l’automobiliste au volant d’une 308 diesel a dû composer avec un budget total de 8 587 € (+ 3 %) pour 16 132 km parcourus. La Clio essence a, quant à elle, atteint 6 063 € (+ 3,1 %) pour 8 638 km parcourus. La Dacia Logan diesel a frisé les 5 000 € (4 912 €) pour 8 638 km parcourus. Seul résultat étonnant, la Toyota Prius hybride pourtant « verte » atteint tout de même 9 906 € (+ 4,6 %) pour 16 132 km parcourus.

Budget entretien et assurance en hausse

En 2017, le budget entretien automobile a lui aussi augmenté : +3% à 3.9% selon les marques. Seuls les coûts liés au péage et au garage sont restés en-dessous du taux d’inflation des dépenses automobiles estimées à 1% par l’ACA en 2017. Une autre mauvaise surprise assez inattendue : l’assurance automobile a encore augmenté l’année dernière de 1,6 %, après 1,4 % en 2015, et 0,8% en 2016. Une progression que l’ACA explique par une hausse de l’accidentalité (accidents corporels, personnes blessées et hospitalisées en hausse), par l’accroissement des coûts médicaux et des indemnités aux victimes, mais aussi par la complexification des véhicules à réparer.

Budget auto le plus élevé en région PACA

Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas en Île-de-France que les automobilistes Français consacrent le budget le plus important pour leur voiture, même si elle affiche le prix au kilomètre le plus cher (0,961 €) avec des postes entretien, assurance et garage du véhicule les plus onéreux du classement. C’est la région PACA qui devient bonne dernière du classement avec le budget le plus élevé (6 278 €) et un poste Achat-Reprise dans le rouge. La région Grand Est (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine), en revanche, enregistre le budget le moins élevé (5 731 €).

En gros, pour résumer, l’automobiliste est un citoyen moins égal que les autres face à l’impôt et aux taxes qui ont augmenté beaucoup plus en 2017 que l’inflation. Et, accrochez vos ceintures, 2018 s’annonce plus corsé encore…