Marques et modèles

En 2021, breaks et monospaces font de la résistance

En raison de la domination des SUV, on ne donnait pas très cher de leur peau. Pourtant, en 2021, les constructeurs français comme les étrangers proposent de nouveaux modèles pas vraiment haut sur pattes. Breaks, monospaces ou ludospaces, ils tenteront de faire redescendre les automobilistes sur terre.

bmw serie 2 active tourer monospace

40% des voitures neuves vendues l’an passé étaient des SUV. Qu’ils soient urbains, compacts ou plus grands, les Crossovers ont le vent en poupe. Mais s’ils sont nombreux, et risquent d’être encore plus nombreux à envahir la route, le marché des autres segments reste important, en commençant par les citadines, qui sont les plus vendues en France. Mais parallèlement à ces petites voitures, les constructeurs vont encore cette année tenter de proposer une alternative aux SUV. Renault y croit encore un peu et restyle son Scénic tout en renouvelant le ludospace Renault Kangoo. Chez BMW, on accueille à bras ouverts la nouvelle BMW Série 2 Active Tourer. Du côté des breaks, tout va pour le mieux et Suzuki s’en offre un : le Swace, emprunté au Toyota Corolla Touring Sport. Quant à la marque Peugeot, elle donne des ailes à la Peugeot 508 SW PSE et concocte l’arrivée de la variante break de sa berline 308. Les breaks, monospaces et ludospaces n’ont donc peut-être pas dit leur dernier mot. Tour d’horizon des nouveaux résistants à la déferlante SUV.

Renault Scenic le monospace

Exit le diesel à l’occasion du restyle du Renault Scenic. Il ne restera plus que des blocs essence (115, 140 et 160 ch) sous le capot du monospace. Bientôt à la retraite, à l’instar du Grand Scenic, le Scenic s’offre un bouclier avant remanié à base d’antibrouillards rectangulaires cerclés d’un jonc chromé et des phares 100% LED en série. De nouvelles jantes et des nouveaux coloris sont également au programme. 

Suzuki Swace

Même si le marché automobile est celui des SUV, Suzuki se lance tout de même sur celui des breaks compacts avec la Swace, qui est une Toyota Corolla Touring Sports à peine modifiée. Un modèle hybride de 4.65 mètres de long et qui n’a que la calandre et le bouclier avant qui diffèrent de sa cousine technique Toyotesque. Sous le capot, une seule motorisation hybride de 122 ch. Et le plein d’équipements de confort comme des sièges avant chauffants et la clim auto avec détection des passagers. L’intérêt pour Suzuki est d’avoir un véhicule avec une « vraie » hybridation (et non une simple hybridation légère à alterno-démarreur). 

BMW Série 2 Active Tourer

Le BMW Active Tourer prend des allures de Crossover avec sa série 2 Active Tourer. Quelques rares images circulent pour l’instant et semble laisser transparaître qu’il s’agira d’une stricte 5 places et non d’un 7 places comme le BMW Gran Tourer. La motorisation devrait être hybride rechargeable à l’instar de la BMW série 1. 

Peugeot 508 PSE et 308 en break

Un break sera proposé en plus de la berline Peugeot 508 PSE. Les performances de cette Peugeot 508 SW PSE seront certainement identiques à celles de la berline : vitesse maxi en électrique de 135 km/h, 0 à 100 km/h en 5.2 secondes. Affublée d’une motorisation Hybrid4 (moteur thermique + électrique à l’avant et moteur électrique à l’arrière), ce break Peugeot est à roues arrière motrices lorsque le mode 100 % électrique est enclenché (avec une autonomie électrique de 42 km). Parallèlement, Peugeot dévoilera la variante break de la 308. La plateforme accueillera sûrement une motorisation 100% électrique d’ici 2023. Ce break Peugeot 308 SW disposera rapidement d’une motorisation hybride rechargeable. 

Renault Kangoo

Le ludospace de Renault monte en gamme et offre des matériaux plus nobles dans l’habitacle. Le Renault Kangoo n’existera plus qu’en une seule longueur et pourra transporter 5 passagers. Produit dans le Nord de la France, le ludospace offrira des motorisations diesel (95 et 155 ch) et essence (115 et 140 ch).