Les bonnes pratiques de conduite sur autoroute

L’autoroute est plus rapide et plus sûre que n’importe quelle autre route. Malgré tout, certaines règles qui lui sont bien spécifiques, sont à connaître. Petit guide des bonnes pratiques sur autoroute.

bonnes pratiques sur autoroute

La mortalité sur les autoroutes a beau ne représenter que 4% des accidents mortels sur l’ensemble des routes de l’hexagone, les automobilistes sont pourtant loin de suivre correctement quelques règles élémentaires. Des efforts restent à faire au niveau des excès de vitesse notamment, de l’usage du téléphone au volant, des distances de sécurité non respectées ou encore de la fameuse voie du milieu utilisée à tort par de nombreux automobilistes. Petit mode d’emploi pour adopter de bonnes pratiques sur autoroute.

L’insertion sur l’autoroute

Débouler sur l’autoroute est toujours assez délicat. En effet, le delta ne doit pas être trop important entre votre allure et celle de ceux qui se trouvent déjà sur le grand ruban. L’une des bonnes pratiques sur autoroute est donc d’accélérer afin d’arriver à la vitesse exigée sur l’autoroute qui est de 130 km/h. Arrivé au niveau du zébra où un panneau « Cédez le passage » signifie clairement que vous n’avez pas la priorité, il vous faut vérifier dans votre rétro gauche puis dans l’angle mort gauche qu’aucun véhicule ne gêne votre entrée sur l’autoroute. L’usage veut qu’un automobiliste qui se trouve déjà sur le grand ruban, voyant votre clignotant, se déporte sur la voie de gauche pour vous laisser passer. Mais ce n’est pas une obligation, notamment s’il est gêné par un autre véhicule.

Bonnes pratiques sur autoroute : le dépassement

Dépasser un véhicule se passe en trois temps. Tout d’abord, l’observation (rétro central, latéral et angle mort) pour déterminer ce qui se passe autour de vous. Si vous voyez un véhicule à la fois dans le rétroviseur central et celui de gauche, c’est qu’il se trouve encore assez loin de vous. Un dépassement nécessite une accélération : il faut donc avertir les autres usagers que vous vous apprêtez à double à l’aide de votre clignotant. Le dépassement se fait évidemment en accélérant. Une fois le véhicule dépassé et lorsque vous le voyez dans le rétro central, vous pouvez vous rabattre et vous repositionner en jetant encore un coup d’œil dans tous les rétros.

La voie du milieu sur l’autoroute

Occuper constamment la voie du milieu sur l’autoroute, c’est interdit. Et pourtant, c’est une obsession chez de nombreux conducteurs. Bien souvent, c’est par habitude : ni trop à gauche, ni trop à droite, certaines automobilistes se sentent rassurés. Notamment lorsqu’il y a une ribambelle de camions. Pourtant, derrière ceux qui restent cloués au milieu, d’autres conducteurs sont gênés car ils ne parviennent pas à doubler et ils s’agacent. Rouler au milieu, hors dépassement, est pourtant interdit et les gendarmes surveillent ce genre de comportement dangereux qui est source d’accidents et d’accrochage. Ils n’hésitent d’ailleurs plus à verbaliser : les automobilistes qui restent scotchés sur la voie du milieu sont passibles de 35 euros d’amende. En Belgique, la législation a été durcie : rester sur la voie du milieu est aujourd’hui passible d’une amende de 116€, soit aussi cher que lorsqu’un automobiliste double par la droite. 

Tunnel, mode d’emploi

L’entrée d’un tunnel est toujours signalée. A l’intérieur, il est interdit de faire demi-tour et de s’arrêter sauf en cas d’urgence. La dernière des bonnes pratiques sur autoroute est d’adapter votre conduite et respecter la limitation de vitesse indiquée ainsi que les distances de sécurité qui peuvent être particulières. C’est le moment d’allumer vos feux de croisement et de retirer vos lunettes de soleil. Profitez-en pour repérer les niches de sécurité signalées en orange où se trouvent un extincteur et une borne d’appel d’urgence. Repérez aussi les issues de secours signalées en vert. C’est par là que vous devrez évacuer en cas de problème grave.