Bien choisir et rechercher sa voiture

Avant de vous lancer dans l’achat d’une voiture, il est important de bien connaître vos besoins et de vous poser les bonnes questions :


DE QUEL TYPE DE
VOITURE AVEZ-VOUS
BESOIN ?

COMBIEN DE
KILOMÈTRES
PARCOUREZ VOUS
PAR AN ?


COMBIEN DE TEMPS
PRÉVOYEZ-VOUS
DE LA GARDER ?


QUELLE
GARANTIE
SOUHAITEZ-VOUS ?

En fonction de vos réponses, plusieurs choix s’offrent à vous.

QUELLE VOITURE ?

  • LES VOITURES NEUVES.
  • LES VOITURES D’OCCASION.
    Une alternative au véhicule neuf. Les prix sont en moyenne 20 % moins chers, les véhicules sont peu kilométrés (moins de 15-20 000 km) et ils disposent encore de la garantie constructeur.
  • MARQUES NATIONALES OU ÉTRANGÈRES ?
    Au-delà de l’attachement pour une marque, renseignez-vous sur les prix des pièces détachées et surtout, de leur disponibilité pour les modèles les plus anciens ou qui ont été assez peu diffusés.
  • CATÉGORIE DE VOITURE.
    Si vous cherchez par exemple une voiture familiale, vous avez le choix entre plusieurs catégories (berline, break, SUV ou monospace). En fonction des marques, tel ou tel type de carrosserie est plus prisé. Dans ce cas, cela vaut le coup de se tourner vers le segment le moins populaire qui aura l’avantage d’être moins cher pour des prestations quasi identiques. N’hésitez pas à lire la presse spécialisée (papier ou web) pour vous renseigner.
  • LES VÉHICULES PEU CONNUS.
    Certaines marques sont moins populaires que d’autres, ce qui ne les empêche pas de proposer des modèles très intéressants. Dans certains cas, un même modèle peut être commercialisé par plusieurs marques sous une appellation différente. Les écarts de prix peuvent alors aller jusqu’à 20 % d’une marque à l’autre.
  • LE CHOIX DE LA TRANSMISSION.
    Très populaire dans certains pays comme aux Etats-Unis et au Japon, la boîte automatique a longtemps été marginale en France, principalement pour des raisons économiques. Mais les temps changent. Cet équipement a profondément évolué (boîte robotisée, à double embrayage, etc.) et surtout, elle réduit la consommation du véhicule. Résultat, elle représente aujourd’hui 14 % des ventes de véhicules neufs. Jusqu’il y a peu, les voitures avec une boîte automatique avaient une cote plus faible que celles équipées d’une boîte manuelle, mais la tendance évolue rapidement à la hausse.
  • LE NIVEAU D’ÉQUIPEMENT.
    Soyez attentif au niveau d’équipement ou sur les options. Certaines ne sont pas indispensables et peuvent même être source de problèmes lorsque le véhicule vieillit. Sachez sélectionner la voiture qui affiche un meilleur rapport équipement/prix. De plus, et sans que cela soit une règle d’or, un véhicule bien équipé a plus de chances d’avoir été bien entretenu par son propriétaire.
  • LA COULEUR.
    En occasion, il est plus difficile de trouver la couleur de son choix. Si vous êtes arrêté sur une couleur autre que le gris, il faudra vous armer de patience ! Sur certains modèles, des couleurs trop originales peuvent faire l’objet d’une remise importante à l’achat mais peuvent aussi vous obligez à revoir à la baisse vos prétentions en cas de revente du véhicule.

L’ÉNERGIE

Aujourd’hui, vous trouvez sur le marché des automobiles fonctionnant au sans plomb, au gazole, au GPL, ainsi qu’à l’E85 (bioéthanol). Sans oublier les hybrides, les hybrides rechargeables et les 100 % électrique.

L’ESSENCE

LE DIESEL

LE GPL

L’E85 (OU FLEXFUEL)

L’HYBRIDE ET HYBRIDE
RECHARGEABLE

L’ÉLECTRIQUE

  • L’ESSENCE.
    Parfait pour ceux qui roulent moins de 15 000 km par an. Un modèle fonctionnant à l’essence coûte facilement 15 à 25 % moins cher que la version diesel. De plus, il affiche généralement au compteur moins de kilomètres. Enfin, n’oubliez pas que l’entretien est beaucoup moins coûteux.
  • LE DIESEL.
    C’est le carburant plébiscité par les automobilistes français. Sur certains segments, comme celui des voitures familiales, il représente plus de 90 % de l’offre. Le diesel consomme moins que l’essence et le prix du carburant à la pompe reste inférieur, du moins pour l’instant, à celui de l’essence sans plomb. Revers de la médaille, les modèles sur le marché sont plus chers, et généralement plus kilométrés. De plus, le coût de l’entretien d’une voiture diesel est supérieur à celui d’une essence. Surtout, beaucoup de diesel ont rencontré ou rencontrent encore des problèmes de fiabilité à cause des nouvelles technologies (injection directe, filtre à particules, rampe commune, etc.). En finalité, l’achat d’un modèle diesel n’est donc valable uniquement que si vous roulez beaucoup (+ de 20 000 km par an).
  • LE GPL.
    Le gaz de pétrole liquéfié est une alternative très intéressante au diesel, d’autant plus que son prix à la pompe est très bas (environ 0,85 €/l). Ce carburant ne rejette ni hydrocarbures ni particules fines. Privilégiez un modèle équipé d’un système en première monte, c’est-à-dire, qui a été développé et vendu par le constructeur.
  • L’E85 (ou flexfuel).
    Ce sont des modèles qui roulent au bioéthanol mélangé à hauteur de 85 % avec du sans plomb 95. Il est assez difficile d’en trouver sur le marché de l’occasion, car très peu de modèles ont été vendus. L’avantage de l’E85 est son prix à la pompe (environ 0,70 €/l) et il ne rejette pas de particules. Les véhicules roulant à l’E85 consomment en moyenne 20 % de plus que les modèles essence de même cylindrée.
  • L’HYBRIDE ET HYBRIDE RECHARGEABLE
    Les modèles hybrides sont désormais assez courants en occasion. Pour rappel, un hybride est un véhicule qui dispose de deux moteurs, l’un thermique (essence ou diesel) l’autre (ou plusieurs) électrique. Sur le papier, les hybrides consomment moins que les véhicules diesel ou essence ce qui est moins le cas dans la réalité. Les hybrides rechargeables sont plus intéressants, car il est possible de recharger les batteries via une prise de courant. Cela permet ainsi d’accroître l’autonomie de façon considérable (entre 35 et 60 km selon les modèles, contre 2 km maximum sur les hybrides) Mais cela reste des modèles très rares et chers en occasion car mis récemment sur le marché du neuf. Différentes études montrent que les véhicules hybrides sont assez demandés sur le marché de l’occasion.
  • L’ÉLECTRIQUE.
    En fonction des marques, la batterie de la voiture neuve est louée. En cas de vente du véhicule, cette location est cessible. Sachez qu’en fonction des modèles, l’autonomie oscille entre 90 et 200 km. Les voitures électriques se branchent sur une prise de courant domestique 220V ou sur des prises de recharge rapide.

LES SOURCES D’INFORMATION

  • INTERNET.
    Depuis quelques années, Internet est devenu le moteur idéal de recherche pour trouver une voiture d’occasion. Il existe de nombreux sites spécialisés. Les annonces déposées proviennent aussi bien de professionnels que de particuliers, sachant que chaque site dispose de spécificités.
  • LES PETITES ANNONCES.
    Si les journaux gratuits de petites annonces ont été détrônés par Internet, les quotidiens et les hebdomadaires locaux publient toujours des petites annonces, qui sont payantes pour celui qui les déposent. On y trouve des voitures de particuliers ou celles sous forme de publicités, des professionnels.
  • LES PROFESSIONNELS DE L’AUTOMOBILE.
    Toutes les concessions disposent d’un important parc de véhicules d’occasion. Il existe également des professionnels de l’automobile indépendants, que l’on appelle marchands VO, dont c’est le coeur de métier.