Actualité Auto

Apple de retour dans l’automobile

Après avoir renoncé il y a quelques années, Apple, la petite pomme multimilliardaire, annonce relancer la création et la production d’une voiture électrique à la batterie révolutionnaire.

apple

C’est le grand retour d’Apple dans l’échiquier automobile. Depuis 2014, date à laquelle le géant américain avait annoncé des projets automobiles titanesques, c’était le silence radio. Les rumeurs disaient que la firme de Cuppertino avait tout bonnement renoncé au projet, car l’on ne s’improvise pas constructeur automobile. Mais il y a quelques jours, on a appris qu’Apple ambitionnait à nouveau de lancer une auto électrique d’ici 2024, même si les retards liés à la pandémie pourraient bien décaler le démarrage de la production à 2025 voire au-delà. Seulement, passer de la production de téléphones à celle de voitures électriques n’est pas un défi facile. Dyson en a déjà fait les frais. Car une auto n’est pas un téléphone portable, avec une production facile à délocaliser et un transport beaucoup plus simple. Malgré tout, s’il y a une entreprise sur la planète qui a les ressources de le faire, c’est certainement Apple qui demeure l’entreprise la plus rentable du monde (265 milliards $ de revenus et59,5 milliards $ de bénéfices en 2018).

Tesla et Apple : une idylle avortée 

Reste que le retour d’Apple dans l’univers automobile a délié quelques langues.  C’est ainsi qu’Elon Musk a fait une étonnante révélation au détour d’un tweet : il aurait tenté, il y a quelques années, alors que le programme de développement de sa Tesla Model 3 était au plus mal, de se faire racheter par Apple pour un dixième de sa valeur actuelle. Mais Tim Cook, le patron de la pomme, avait refusé le rendez-vous avec le milliardaire. Au vu de la valorisation actuelle de Tesla, Cook doit regretté d’avoir snobé le milliardaire à l’époque ;

Apple : une bonne nouvelle pour la concurrence

Quoi qu’il en soit, le projet de mettre sur roue une auto électrique est donc toujours dans les tuyaux chez Apple. Pour le plus grand malheur de ses concurrents ? Pas vraiment. En apparence, du moins. Herbert Diess, le patron du groupe Volkswagen, partisan de la transition automobile vers des voitures électrifiées, voit même cela d’un bon œil : « Nous avons hâte d’avoir de nouveaux concurrents qui vont certainement accélérer le changement dans notre industrie, et amener de nouvelles compétences ». Même si le boss de VW compte bien sur l’avance prise par son groupe dans le domaine des autos à watts pour maintenir la distance.

Une voiture Apple dotée d’une batterie révolutionnaire

Une avance qu’Apple pourrait bien avoir pris lui lui aussi, en toute discrètion. Car son projet date de six ans déjà. Depuis 2014, Appleaurait des velléités d’élaborer une voiture électrique à conduite autonome. Son nom de code : Project Titan, lequel serait donc sur de nouveaux rails. A tel point que le véhicule préparé dans le plus grand secret pourrait entrer en production dès 2024 et utiliser une nouvelle batterie « révolutionnaire ». Au programme : un nouveau type de batterie lithium-fer-phosphate (LFP) qui aurait une autonomie importante tout en réduisant énormément le coût de production. La cellule de la batterie LFP permettrait, en effet, de réduire au maximum le volume et ainsi d’augmenter la capacité globale dans un même encombrement. Un combo gagnant qui pourrait permettre à Apple de percer sur un marché très convoité. Cerise sur le gâteau, la chimie LFP, ou phosphate de fer lithium, serait susceptible de surchauffer sans encombre et serait donc plus sûre que les actuelles batteries lithium-ion. « C’est d’un autre niveau, comme la première fois que vous avez vu l’iPhone », aurait confié un ingénieur souhaitant garder l’anonymat.

Une voiture autonome

L’Apple Car serait également autonome et bardée de capteurs LiDAR qui sont essentiels pour la détection de l’environnement de la voiture. Ces capteurs ont pour la première fois été intégrés à l’iPad Pro et l’iPhone 12 Pro cette année, avec des usages pour la photographie computationnelle et la réalité augmentée qui n’en sont encore qu’aux balbutiements mais qui ne demandent qu’à évoluer et se perfectionner. Toutes les technologies de la pomme réunies dans une voiture. Tel pourrait être le credo de la futur Apple Car.