Les animaux en voiture : les mesures de sécurité

Le Code de la route ne prévoit pas de règlement spécifique pour le transport d’un animal en voiture. Pourtant, pour des raisons de sécurité évidentes et le confort de l’animal ainsi que de son maître, il convient de prendre quelques mesures simples.

Pourquoi sécuriser l’installation d’un animal en voiture ?

L’article R412-6 du Code de la route prévoit que « tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent. Ses possibilités de mouvement et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers ». Cela laisse supposer que si vous êtes arrêté par la police avec un chat sur vos genoux ou même un chien assis sur la banquette arrière, vous risquez une amende. Même si vous affirmez que votre animal est doux et ne représente aucun danger, les forces de l’ordre pourront juger que de par son instinct, l’animal en question pourra adopter un comportement imprévisible qui pourra s’avérer dangereux autant pour vous que pour lui. Sachez que cette obstruction à la maîtrise du conducteur est passible d’une contravention de 2e classe.

Au-delà du respect du Code de la route, la sécurisation de l’installation de l’animal de compagnie dans votre véhicule est une question de bon sens. Ce faisant, vous le protégez mais aussi les autres occupants de la voiture. Les crashs-tests ont en effet démontré qu’à 50 km/h, en cas de choc, le poids d’un objet non attaché est multiplié par 30.

Animaux en voiture : quels équipements installer ?

L’équipement le plus simple pour assurer la sécurité de l’animal et des passagers en voiture est le filet ou la grille de protection. Ils permettent de séparer l’animal des sièges avant ou de l’habitacle du véhicule. La caisse de transport est une autre solution à moindre coût pour transporter les animaux en voiture. Si vous optez pour cette alternative, posez la caisse de transport à même le sol, derrière les sièges avant, sans l’attacher. Si vous avez un chien de gros gabarit, le mieux est d’investir dans une cage métallique à installer dans le coffre de votre voiture. Si vous refusez de mettre votre animal de compagnie en cage, optez pour un harnais de voiture de bonne qualité. Ce harnais se fixe dans le clip de la ceinture de sécurité et pourra par la suite vous servir de laisse.

Quelles sont les précautions à prendre à l’arrêt ?

L’article R 412-49 du Code de la route stipule qu’un stationnement dangereux ou gênant d’un animal ainsi que le fait pour le conducteur de s’éloigner du lieu de stationnement de son animal sans avoir pris au préalable toutes les précautions utiles pour prévenir les risques d’accident en son absence, sont passibles d’une contravention de première classe. Ainsi, si vous devez laisser votre animal de compagnie seul dans votre véhicule un moment, assurez-vous qu’il ne puisse nuire à autrui, c’est-à-dire qu’il ne peut pas mordre quelqu’un ou s’enfuir sur la voie publique et provoquer un accident. N’enlevez pas les filets ou les grilles de protection qui séparent les sièges arrière du siège avant quand vous sortez. Si vous désirez laisser un peu d’air pénétrer dans la voiture, assurez-vous que l’ouverture est assez étroite pour empêcher votre animal de sortir sa tête et éviter qu’une personne ne laisse passer son bras à l’intérieur de la voiture.

Partagez l'article sur :