Voiture électrique : 7 bonnes raisons d’acheter d’occasion

La voiture électrique est de plus en plus présente sur le marché de l’occasion. L’an dernier, les ventes des voitures électriques d’occasion ont carrément réalisé un bond de 60%. En 2018, en effet, plus de 12 000 d’entre elles ont été achetées en seconde main. Globalement, ce marché est en joyeuse progression depuis 2011. Ce dernier se compose aujourd’hui de plus de 100 000 voitures électriques dont certaines se retrouvent sur le marché de l’occasion de plus en plus pimpant et sur le site vivacar.fr.

voiture électrique

Plus largement disponibles d’occasion qu’avant, les voitures électriques comme la Hyundai Ioniq, qui a une autonomie de 170Km et peut embarquer 5 personnes, ou le SUV Kia Soul EV au bon niveau d’équipement, peuvent s’avérer être un bon plan. Autres bonnes affaires : les Renault Zoé et les Nissan Leaf qui, grâce à de belles offres locatives de la part des deux constructeurs, notamment avec la formule LOA, ne coûtent pas cher d’occasion. Bien sûr, les automobilistes se posent des questions : ces autos électriques sont-elles vraiment fiables ? Ne vont-elles pas trop décoter au moment de la revente ? Voici quelques réponses aux diverses questions et inquiétudes.

Voitures électriques d’occasion : sont-elles fiables ?

Bonne nouvelle du front : ces autos qui carburent aux watts sont plus fiables que leurs cousines thermiques. Pour quelle raison ? Tout bonnement parce que leur architecture mécanique est moins complexe. Les pièces en mouvement étant clairement moins nombreuses, le moteur électrique peut gentiment accumuler des centaines de milliers de kilomètres sans jamais faillir.

Voiture électrique : un bonheur niveau entretien

Niveau entretien, c’est le bonheur : aucune vidange à prévoir, pas de remplacement de filtres ni de courroie de distribution à changer sur une auto électrique. Enfin, niveau batterie, ces dernières sont garanties 6 ans pour la plupart, et elles ne souffrent pas d’usure prématurée. S’offrir une voiture électrique d’occasions, c’est donc éviter de se tromper.

Economie à l’utilisation

Si vous pouvez recharger votre auto électrique d’occasion chez vous, ce sera clairement tout bénéfice pour vous. Car pour effectuer une centaine de bornes en voiture électrique, cela vous coûtera à tout casser environ 2 euros en électricité, contre 8,50 euros de carburant avec un modèle thermique équivalent. Rouler branché s’avère donc être un excellent plan financièrement parlant.

Achat : de faibles kilomètrages en seconde main

D’occasion, les voitures électriques affichent peu de kilomètres au compteur. Pour 20 000km, vous pouvez trouver une Renault Zoé ou une Nissan Leaf d’occasion à moins de 9000 euros sur Vivacar alors que, neuves, elles coûtent plus de 30 000 euros. Surtout que la prime à la conversion peut encore être déduite de cet achat et diminuer le tarif de 25% supplémentaires.

Les batteries vont-elles tenir la charge ?

C’est l’élément le plus cher d’une auto électrique. La batterie est un élément crucial qui se loue la majeure partie du temps. Bien sûr, sur un modèle d’occasion datant d’avant les années 2013, les batteries se montreront moins endurantes et fiables. Mais les dernières générations ont une durée de vie supérieure à celle de la voiture elle-même. Vous pouvez rouler sereinement presque à l’infini. Aucune inquiétude à avoir donc.

Peu de vérifications à faire avant l’achat

En dehors de la batterie, de la carrosserie et de l’état des pneus, la voiture électrique ne demande pas pléthore de vérifications contrairement à une auto thermique.

Voitures électriques d’occasion : s’assurer une bonne revente

Il y a de grandes chances pour que les voitures électriques continuent de décôter moins vite. C’est la certitude à la clef pour le revendeur de lui garantir un bon tarif de revente.