Faut-il acheter ou louer sa voiture ?

crédit ou loa

Rouler en voiture neuve moyennant un loyer mensuel est une grosse tendance du marché. Si ce mode de financement a longtemps été boudé par les particuliers, il connait aujourd’hui un essor grandissant aussi bien sur le marché du véhicule neuf que de l’occasion. Alors faut-il acheter ou louer sa voiture ? Petit tour d’horizon sur ces deux solutions pour vous aider à y voir plus clair.

Location de voiture : un marché en plein essor

La location fait son petit bout de chemin et les offres publicitaires sont de plus en plus alléchantes. Un véhicule neuf pour quelques euros par jour, comment y résister ? Malgré tout, la notion de propriété est encore bien ancrée chez certains conducteurs, quitte à payer un peu plus chaque mois. Sachant qu’aujourd’hui plus d’un véhicule sur trois est financé en location, faut-il pour autant céder à la tentation ? Focus sur les plus et les moins de ces deux alternatives.

L’achat classique

Les plus :

  • Acheter son véhicule procure certainement une plus grande liberté. Comptant ou à crédit, neuf ou d’occasion, l’acheteur en devient propriétaire et peut l’utiliser sans aucune condition.
  • En cas d’achat à crédit, il n’y a plus de mensualité à payer une fois le financement remboursé. Le propriétaire a la possibilité de revendre son véhicule et ainsi de récupérer une partie de la somme qu’il a investie. Cette opportunité est notamment intéressante pour les véhicules d’occasion dont la cote a tendance à se stabiliser au bout de quelques années.

Les moins :

  • Les frais d’assurance et d’entretien sont à la charge de l’acquéreur. Ils viennent s’ajouter au budget de dépense automobile. Certaines offres de crédit proposent d’inclure ces prestations dans la mensualité.
  • En cas d’achat à crédit et à conditions d’apport et de durée comparables, les mensualités sont généralement plus élevées que pour la location.
  • L’acheteur a la charge de revendre lui-même son véhicule en cas de nouvelle acquisition.

La location

Les plus :

  • De plus en plus plébiscitée, la location permet de s’offrir un véhicule neuf moyennant un loyer généralement moins élevée qu’une mensualité en crédit classique.
  • Les frais d’entretien, voire les frais d’assurance, sont inclus dans le financement.
  • Le véhicule est restitué en fin de contrat, évitant les tracasseries de la revente. (La location avec option d’achat, ou LOA, permet cependant d’acquérir définitivement l’auto moyennant la levée d’une option d’achat fixée à l’avance).

Les moins :

  • Les locations sont relativement restrictives puisque soumises à des conditions de durée et de kilométrage maximales.
  • Elles ne sont donc pas forcément adaptées aux gros rouleurs. En effet plus le kilométrage annuel est important, plus le loyer est élevé.
  • Le véhicule ne vous appartient pas.
  • Des frais de remise en état sont appliqués au moment de la restitution en cas d’utilisation non conforme au contrat.
  • Si vous optez pour un coloris particulier ou un véhicule difficilement revendable, les mensualités risquent d’être plus élevées, cette particularité étant prise en compte dès le départ.

Les différentes solutions de financement d’une automobile ont chacune du pour et du contre. Si l’achat permet une utilisation sans condition, la location présente quelques limites qu’il convient d’analyser en fonction de ses besoins. Néanmoins, la location présente le gros avantage de pouvoir « s’offrir » un véhicule neuf à moindre coût. Ce nouveau mode de consommation permet d’inclure désormais son budget auto à l’ensemble des lignes de dépenses mensuelles, au même titre que les impôts ou certains abonnements. La notion de propriété est-elle en passe de disparaître ? 

Partagez l'article sur :