À quel prix acheter ?

Le prix d’un véhicule d’occasion est fixé selon plusieurs critères. En premier lieu, l’âge et le kilomètre. C’est ce que l’on appelle la dépréciation qui se calcule par un pourcentage à partir du prix du neuf. On estime qu’un modèle essence parcourt entre 10 000 et 15 000 km par an alors qu’un véhicule diesel, plus de 15 000 km. Plus le véhicule est kilométré par rapport à son âge, plus son prix sera faible. Ensuite intervient la popularité du véhicule et/ou la rareté du modèle. Certaines marques ou certains modèles sont plus demandés que d’autres. La popularité d’un modèle n’a rien à voir avec sa fiabilité. Des modèles qui ont rencontré un grand succès commercial ne sont pas forcément les plus fiables du marché et vice-versa. Lisez la presse spécialisée pour vous faire une idée. Enfin, la finition et le nombre d’options rentrent dans la composition du prix.

Il existe plusieurs cotes pour calculer le prix d’un véhicule.

LA COTE ARGUS

Il s’agit d’une valeur de référence connue et reconnue par tous les acteurs du marché automobile depuis plus
de 85 ans. C’est sur cette cote que se fixe le professionnel lorsqu’il reprend votre voiture. Elle est également
utilisée par les administrations, les tribunaux, les notaires…

LES AUTRES COTES

Elles proviennent des sites de petites annonces. Il ne s’agit pas d’une cote à proprement parler, mais d’une moyenne des prix constatés pour des véhicules similaires. On appelle cela le prix du marché.

A quel prix acheter

De fait, un véhicule d’occasion se négocie, qu’il soit acheté à un particulier ou à un professionnel. Mais pas n’importe comment. Par définition, ce n’est pas une voiture neuve. Il est donc inutile de demander une remise importante sur une voiture qui a 10 ans et 150 000 km sous prétexte qu’elle a quelques bosses sur la carrosserie. Les leviers de négociation reposent sur le suivi de l’entretien du véhicule et les éventuels frais à prévoir ou à venir.